04.02.2011

Nouvel An Chinois et Vietnamien

Coutumes et traditions


Hanoi - Le Nouvel An Chinois (chin. 春節 / 春节, chūnjié „Fête du Printemps“; chin. 農曆新年 / 农历新年, nónglì xīnnián „Nouvel Année lunaire“; chin. 過年 / 过年, gùo nián „Changement d'Année“) est la fête la plus importante de l'année en Chine et dans le reste de l'Asie et ouvre la nouvelle année en respect du calendrier chinois. Cependant depuis le début du XX siècle c'est le calendrier grégorien qui s'applique tant en RPC qu'en République de Chine, Taiwan. En effet parce que le calendrier chinois traditionnel est lunaire et que la nouvelle lune amène le Nouvel An , celui-ci se situe toujours entre le 21 janvier et le 21 février.

Ce Nouvel An est fêté essentiellement dans l'Asie de l'Est (Chine, Taiwan, Vietnam, Corée du Sud, Mongolie et jusqu'en 1873 au Japon) et de plus dans le monde entier, là où vivent des diasporas chinoises importantes (Thaïlande, Singapour, Malaisie, Indonésie, Philippines ou Outre-Mer).

Dans ces pays d'Oute-Mer, il s'agit le plus souvent de quartiers chinois, parfois nommés "Chinatown" qui dans le cadre politique, géographique comme culturel de leur éloignement de la Chine, en particulier à la suite de la Révolution Culturelle, ont mis en oeuvre une célébration propre du Nouvel An.

Le Nouvel An Chinois est une fête familiale, plus largement du clan familial. Ce qui entraîne à cause d'un nombre toujours plus importants d'expatriés chinois, séparés de leurs familles, la plus importante et la plus régulière migration dans le monde.

Les travailleurs qui sont loin de leurs familles, épargnent tout au long de l'année et mettent également tous leurs congés autorisés dans cette période pour espérer passer sur place 2 voir 3 semaines voir plus longtemps encore.

Du fait du retour au sein de leur famille ou clan, les expatriés sont mis en contact avec d'autres opportunités de travail qui produisent comme effet secondaire de cette migration le fait que jusqu'à 1/3 de ceux qui sont partis ne retournent pas auprès de leurs anciens employeurs. Ceci est un coefficient d'absence qui est pris très au sérieux en Asie et en particulier dans l'industrie du bâtiment.

Du fait de la dépendance du calendrier chinois de la Lune, le Nouvel An chinois n'est pas fixe et commence chaque année à une date différente. En fait le Nouvel An chinois se détermine implicitement par rapport au calendrier grégorien (chin. 新年, Xīnnián).

Le Nouvel An chinois et vietnamien se produisent au cours de la 2ème nouvelle lune après le solstice d'hiver, donc entre le 21 janvier et le 21 février.

Source: Wikipedia